CEDH : satisfaction équitable après application de la charia dans une succession

CEDH : satisfaction équitable après application de la charia dans une succession

La CEDH règle la question de la satisfaction équitable dans une affaire où la charia a été appliquée à la succession d’un grec issu de la minorité musulmane. Dans un arrêt de grande chambre du 18 juin 2020 (requête n° 20452/14), la Cour européenne des droits de l’Homme règle la question de la satisfaction équitable dans une affaire relative à l’application de la charia, par les juridictions grecques, à un litige successoral entre des citoyens grecs (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.