Renvoi préjudiciel : régime d'exonération institué par le CGI pour la reprise d'entreprises en difficulté

Renvoi préjudiciel : régime d'exonération institué par le CGI pour la reprise d'entreprises en difficulté

La cour administrative d'appel transmet à la CJUE une question préjudicielle sur la conformité au droit de l'UE du régime français d'exonération institué par l'article 44 septies du code général des impôts concernant la reprise d'entreprises en difficulté.

La cour administrative d'appel de Nantes, se prononce dans un arrêt du 13 février 2014, suite à la requête d'une société. Les juges estiment qu'il existe un doute suffisamment sérieux sur le point de savoir si le régime d'exonération institué par les dispositions de l'article 44 septies du code général des impôts, dans leur rédaction en vigueur avant leur modification par la loi du 30 décembre 2004 de finances rectificatives, et relatives au régime (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.