Le solde du prix n'est dû au constructeur qu'à la levée des réserves

Le solde du prix n'est dû au constructeur qu'à la levée des réserves

Le solde du prix n'est dû au constructeur qu'à la levée des réserves. Si aucune réserve n'a été formulée, il est dû dans les huit jours qui suivent la remise des clés consécutive à la réception du bien. 

Deux époux concluent avec une société un contrat de construction d’une maison individuelle avec fourniture du plan. L'ouvrage est reçu au 1er août 2011. En mars 2015, la société assigne les époux en paiement d'un solde du prix des travaux.La cour d'appel d'Angers, par un arrêt du 9 octobre 2018, rejette les demandes de la société. Elle estime en effet que "la réception de l’ouvrage a donné lieu à l’expression de réserves, que les désordres et (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.