L'erreur de l'expert-comptable n'a pas trompé l'acquéreur de parts

L'erreur de l'expert-comptable n'a pas trompé l'acquéreur de parts

L'acquéreur qui reproche à l’expert-comptable de la société dont il a acquis les parts sociales d’avoir commis une erreur ayant affecté les comptes doit établir l’existence d’un lien de causalité entre l’erreur commise et le dommage invoqué.

En mai 2007, des associés ont cédé 60 des 100 parts sociales du capital d’une société à un tiers, lequel a acquis le solde des parts l’année suivante. A l'occasion de l'établissement du bilan de (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.